Championnat d'Europe amateur latines 2009


Le samedi 25 avril 2009 s'est déroulé le championnat d'Europe IDSF de danses latines à Oldenburg, dans le nord-ouest de l'Allemagne, à côté de Brème. 69 couples et 1000 spectateurs s'étaient donné rendez-vous pour l'occasion.

Alors que la première place semblait logiquement acquise aux champions du monde en titre, Stefano Di Filippo & Anna Melnikova, le reste du classement restait incertain, en raison de l'absence des russes Andrei Zaitsev & Anna Kuzminskaia, désormais habitués des finales des grands championnats IDSF.

La bonne surprise est le niveau global de la compétition : même les 1ers tours étaient intéressants à regarder, ce qui est plutôt rare.

En revanche, les danseurs ont eu du mal à apprivoiser le parquet (de nombreuses glissades au début de la compétition). De plus, la salle était particulière : il n'y avait pas de table en bord de piste et les gradins étaient situés à environ 3 mètres du parquet, si bien que les danseurs ne voyaient pas les spectateurs. Leur jeu de séduction restait le plus souvent limité aux photographes, ce qui a malheureusement terni l'ambiance (peu d'applaudissements ou de cris des supporters, si ce n'est, peut-être, en finale...).

Deux éléments marquants de cette compétition : un classement déterminé par la fatigue et les duels entre les couples.

© photo : Magalie Provost

La fatigue a empêché les Russes Evgeny Imrekov & Elizaveta Divak (classés 7e) d'accéder à la finale. Ils ont fait une compétition sensationnelle : lui est très rapide, elle est d'une souplesse et d'une féminité incroyable. Ils se sont donnés dès les premiers tours et étaient épuisés en demi-finale : dommage !

La fatigue a également empêché les Russes Alexei Silde & Anna Firstova de prendre une danse aux champions. Leur paso-doble est, pour moi, le meilleur du point de vue de la caractérisation de la danse. Malheureusement, ils ont dansé le paso-doble en solo, et le hasard a voulu qu'ils passent en dernier. Donc, pour la finale de paso-doble en groupe, ils n'ont eu que quelques secondes pour respirer, ce qui n'a pas été suffisant. Ils ont tout simplement arrêté de danser pendant les dernières mesures, se contentant de marquer les pas. Une fin de compétition ratée, en quelque sorte.

1er duel. Stefano Di Filippo & Anna Melnikova (1er) contre Alexei Silde & Anna Firstova (2e) : je parle de duel, je devrais dire une guerre ouverte. Pendant toute la compétition, ils se sont placés de telle sorte que l'un empêchait l'autre de s'exprimer. Tout a commencé au premier tour de jive (il était 15h30). Dans sa chorégraphie, Stefano se sépare d'Anna et se retrouve à l'autre bout de la piste pour faire un passage en solo. Alexei a profité de l'occasion pour se placer entre Stefano & Anna Melnikova. La preuve était faite que les Italiens ne dansaient pas ensemble et ne faisaient pas une vraie danse de couple !

En dépit des qualités artistiques des Italiens et de la perfection technique de leur samba, j'émettrais une petite réserve sur ce couple qui n'a pas fait une grande compétition, mais s'est seulement réveillé en demi-finale devant les caméras de télévision. Je soulignerais également tous les déséquilibres d'Anna Melnikova qui confirment ce sentiment mitigé. L'annonce de leur séparation quelques semaines plus tard à Blackpool n'est donc pas une surprise.

S'agissant d'Alexei Silde & Anna Firstova, les Russes ont une danse très fluide, très rythmique et très précise avec un effort particulier pour la caractérisation de la danse. Selon moi, la meilleure rumba de ce soir (langoureuse, douce et d'une simplicité touchante) et le meilleur paso (sauf en finale de groupe).

© photo : Magalie Provost

2e duel. Zoran Plohl & Tatsiana Lahvinovich (3e) contre Jurij Batagelj & Jagoda Strukelj (4e) : pas facile de différencier les Croates des Slovènes ! Chacun a fait une compétition très constante, aucune trace de fatigue ni chez l'un ni chez l'autre. La technique est très sûre, très travaillée, la présentation toujours agréable. Ce qui a joué en faveur de Zoran & Tatsiana est sans nul doute leur expérience et leur maturité : ils ont une grande musicalité et savent adapter leurs pas sur la mélodie, sans se précipiter. Je les aurais placés 2e en cha cha, pour leur rythmique et leur précision. Ils devront confirmer leur leadership au prochain championnat du Monde prévu le 7 novembre 2009 en... Slovénie, nation de son rival Batagelj.

3e duel. Timo Kulczak (5e) contre Martino Zanibellato & Michelle Abildtrup (6e) : première finale de championnat d'Europe pour les Allemands, promotion grandement méritée pour ce couple très soutenu par le public. Ils offrent une véritable danse de couple fluide, joyeuse et agréable à regarder. Quant à Martino Zanibellato & Michelle Abildtrup, leur danse m'apparaît un peu trop froide et scolaire pour espérer un meilleur classement. En outre, leur couple me semble déséquilibré, Martino m'apparaissant bien meilleur que sa danseuse, Michelle Abildtrup.

Un mot des français. Julien Couderc & Elodie Masson semblaient impressionnés lors du premier tour. Un choix judicieux pour la robe vert fluo d'élodie qui leur a permis d'être facilement remarquables pour les rattrapages, alors que le groupe était très homogène. Ils étaient bien concentrés lors de leur second passage et terminent 56e.

Quant à Charles-Guillaume Schmitt & Elena Salikhova, ils font une très bonne compétition puisqu'ils finissent 16e sur 69. Une présentation impeccable, un moral d'acier, une puissance phénoménale. Leur meilleure danse : le paso-doble, génial. Quand Charles-Guillaume a glissé dans la samba lors du premier tour, c'est Elena qui l'a aidé à se remettre dans sa danse. Une équipe qui est faite pour gagner ! Leur point faible (qui est paradoxalement leur point fort) : la fougue de leur jeunesse qui les fait danser parfois plus vite que la musique (jive).

Magalie Provost